AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Panique à l'internat

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Panique à l'internat   Dim 16 Jan - 22:20

L'internant, immeuble de trois étages situé juste en face du lycée, avait semblé pour certains un refuge idéal quand un groupe d'élèves cannibales et fou-furieux avaient décidé de mordre sans aucune pitié tout ceux qui les approcheraient d'un peu trop près. Ce furent des cris de panique et de douleur qui réveillèrent les élèves suffisamment chanceux, ou resquilleurs, pour s'être accordés une grasse-matinée. Se jetant dans les escaliers, poursuivit par plusieurs créatures décharnées, le petit groupe d'élève tenta de gagner le première étage. Un jeune de seconde fut bousculé et dégringola jusqu'à être dévoré par les hideuses créatures qu'il redoutait tant.
Ceux des pensionnaires qui allèrent au devant des fuyards en quête d'explications furent sauvagement piétinés. Les élèves cherchèrent à s'enfermer dans des chambres pour échapper aux créatures cadavériques qui les poursuivaient ne laissant aux quelques retardataires aucune issue de secours.
Infestant petit à petit les couloirs du rez-de-chaussée et du premier étage, les créatures n'avaient pas encore eut le temps de monter plus haut, mais cela ne saurait tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsujo Odayakana
Le bagarreur

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 23/12/2010

Etat de Survie
Age du Perso: 17
Groupe de RP:

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mar 18 Jan - 20:58

Tsujo était au deuxième étage de l'internat, il était seul, contre le mur, et venait de se préparer...

Le cours de géographie commençait dans 20 minutes, ce qui donnait a Tsujo un peu de temps avant d'aller en cours...Tsujo décida donc de sortir son téléphone portable, puis ses écouteurs, lorsqu'il entendit un cri.Ce cri, Tsujo l'ignora, certains élèves, que Tsujo considérait comme des idiots, avaient l'habitude de s'amuser a crier, dans la cour.Tsujo prit le premier écouteur, le mit a son oreille gauche, et prit ensuite le deuxième écouteur, qu'il posa a son oreille droite.

Tsujo sélectionna sa musique préférée, du AC/DC, son groupe préféré, lorsque la musique démarra, l'écouteur droit tomba, et s'arrêta a la hauteur du genou de Tsujo, arrêté par le fil, ce qui fit tomber le deuxième écouteur.Tsujo n'eut pas le temps de râler...En effet, une autre personne cria, une fille cette fois, et cette fois, ce n'était pas dans le but de s'amuser, c'était un cri de détresse, Tsujo rangea ses écouteurs dans sa poche, et avança doucement vers la porte a côté de lui...La porte menait directement a l'escalier, qui descendait au premier étage, ou si l'on prenait celui a coté, montait au troisième, mais l'escalier n'est pas notre priorité, c'est la fenêtre, oui, cette fenêtre qui donnait une vue sur la cour.

Cette fameuse fenêtre donnait une vue sur la cour, et dans cette même fenêtre, on voyait des gens qui se mordaient entre eux, certains étaient allongés dans des marres de sang...Tsujo ferma la porte 4 fois plus vite que lorsqu'il l'avait ouverte, et, finalement, Tsujo prit son courage a deux mains, (ce qu'il n'avait pas l'habitude de faire, il était plutôt du genre a fuir)et ouvrit doucement la porte, qu'il referma aussitôt, ce qu'il avait vu lui fit lâcher un grand cri de terreur...Un cadavre vivant, oui, cette chose, en décomposition, les yeux vides, la bave qui dégoulinait sur le menton, et, le sang...Cette chose se tenait juste devant la porte.

Tsujo se mit a courrir a toute vitesse, son portable a la main, les écouteurs se débranchèrent, et la musique retentit dans tout le couloir, cette musique, c'était "Highway to hell".L'autoroute de l'enfer...Cela correspondait bien avec le couloir dans lequel il courrait...Sauf que c'était un couloir, et non une autoroute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariex lormerie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 23
Localisation : france

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Guilae LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mer 19 Jan - 21:36

Au troisième étage , Ariex réfléchissait sur son lit , a l'excuse bidon qu'il allait fournir pour avoir sécher , le casque de musique sur les oreilles …

au bout d'un moment Ariex sursauta a cause d'un bruit répéter contre la porte de sa chambre , il soupira et avec un mauvais pressentiment , se dirigea vers la porte , il ouvrit « pff , la journée se passait trop bien » dit-il , c'était sa sœur Guilae , lorsqu'il séchait , elle venait le convaincre d'aller en cours , mais cette fois-ci , elle était paniquer et essouffler , elle lui dit en reprenant a peine son souffle : « c'est terrible Ariex.»
elle l'agrippa et lui dit :
« tu flâne tranquillement alors que... que .. que des élèves se mange entre eux!»
, Ariex se dit que ce n'était qu'une histoire pour le convaincre d'aller en cours , mais il connaissait bien sa sœur et savait qu'elle n'était pas fan des farces , il lui dit :

- tu ne sait plus quoi inventer pour me faire chier !
- bon , si il y a que ça, va voir vers la fenêtre.

elle montrait du doigt la fenêtre la plus proche , Ariex , hésitant s'approcha de la fenêtre et y jeta un légers coup d'œil , il poussa un cri et s'éjecta en arrière , sur tout ce qui se passait dans la cour , son regard se posa sur une scène , 3 étudiants venait de se jeter sur une étudiante , et ils se mirent a la dévorer , et se n'était pas un cas isoler , Ariex resta sur place un petit moment , puis il se dirigea vers sa chambre , attrapa sa veste et dit : « c'est pour aujourd'hui ou pour demain ! » , guilae hocha la tête, se pencha et ramassa ce qu'il avait laisser trainer , il s'approchèrent des escaliers les plus proche pour aller au deuxième étage .

En s'approchant des marches , Ariex eut un frisson en repensant a l'horreur et la douleur qu'il avait lu sur le visage de l'étudiante , il entendit un cri qui l'arracha a ses pensées , ce cri venait du deuxième étage : « on y va !» dit-il aussitôt a Guilae , en descendant a toute vitesse les escalier , il se dit « mais qu'est ce qui me passe par la tête » , en s'approchant du couloir du deuxième etage il entendit une musique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mer 19 Jan - 23:13

Fort heureusement pour le jeune Tsujo, la créature à laquelle il voulait échapper ne semblait pas bien rapide. Sa démarche mal assurée et lente lui offrait l'opportunité de se mettre hors de portée. Malheureusement pour le lycéen, l'internant ne comportait qu'un seul et unique escalier et la créature l'en séparait.

Grâce à la musique résonant dans le couloir, la créature n'avait pas entendu Ariex et sa sœur arriver, alors que ceux-ci n'était qu'à quelques mètres derrière elle ce qui leur permettait d'agir plus ou moins en sécurité... pour le peu qu'ils osent approcher de cette chose. Malheureusement pour eux, les grognements provenant du premier étage juste en dessous et les cris paniqués que l'on pouvait encore entendre leur rappelait qu'il leur fallait également surveiller leurs arrières car trois autres créatures gravissaient d'un pas lent mais décidé les marches qui les séparaient des deux vivants.

Tandis que Tsujo continuait à courir, la porte d'une chambre s'ouvrit juste devant lui et un visage masculin fit son apparition. Le lycéen comprit très vite de quoi il s'agissait en voyant un de ses camarades se faire poursuivre par un de ces ex-humains.

"Vite, entre !"

Si Tsujo décidait de répondre favorablement à cette invitation il découvrirait une chambre singulière par son désordre à peine croyable et sa mosaïque de vêtements traînant à même le sol. Visiblement, le jeune homme qui l'avait invité était seul. Si Tsujo acceptait de rentrer il avait bien l'intention de fermer la porte à clef derrière lui, n'ayant pas vu que deux autres personnes étaient également là, plus loin dans le couloir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LORMERIE Guilae
Secouriste en Herbe
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Ariex LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Jeu 20 Jan - 17:30

Guilae se trouvait a coter de son frère,terrifiée par les Anthropophages environnant, elle essayais de comprendre comment toute la situation avait put dégénérais d'une façon aussi vertigineuse , c'était comme surréaliste, les morts vagabondait tranquillement et dévorait sans aucune pitié toute viande fraiche se trouvant sur leur passage , elle se souvenait des événement de la dernière heure «normale» :

elle avait comme à son habitude décidais d'aller chercher son idiot de frère qui avait comme la aussi à son habitude décidais de sécher les cours du matin, elle avançais déterminais à le faire allais, un jour à tout ses cours, quand elle entendit un cri provenant de l'entrée, elle pensa en premier lieu que c'était une farce d'un garçon faite à une fille, elle se disais à elle même que c'était purement et simplement idiot, mais d'autre cris se firent entendre, curieuse, elle s'approcha et en voyant la scène elle recula de plusieurs pas en arrière jusqu'à se coller a un mur, un élèves gisant dans une marre de sang venait de se relevais avec un bras en moins, alors que deux autres dévorait une élève, puis machinalement, elle se mit à courir dans la direction opposée, mais la vue d'un groupes encore plus grand de ces abominations la fit se stoppais net, elle respirais fort essoufflais, et apeurais.

Elle ferma les yeux quelque secondes, espèrent que c'était juste un cauchemar, mais en les rouvrant, rien n'avais changer, elle décida de rebroussais chemin et atteindre le troisième étage pour retrouvé son frère et fuir avant que tout le premier étage ne soit envahie de se que l'on pourrait appelés « zombie », elle avais réussi à se calmais un peu, elle avais contournais le groupe de monstre pour atteindre le seul escalier de l'internat, elle arrivait enfin à la chambre de son frère , elle frappa énergiquement la porte.
Ariex ouvrais enfin la porte, il regardais Guilae et lui dit :
<< -pff , la journée se passait trop bien...>>
elle agrippa Ariex et lui dit:
<<- c'est terrible Ariex....tu flâne tranquillement alors que... que .. que des élèves se mange entre eux!»

- tu ne sait plus quoi inventer pour me faire chier !>>
Sur le moment, Guilae eu presque envie de lui en mettre une, mais la violence ne résolvais jamais rien, elle pointa le doigt vers la fenêtre la plus proche et lui dit:
<< bon, si il y a que ça, va voir vers la fenêtre. >>
Ariex se rapprochais de la fenêtre peu rassurais, il poussa un cri, recula brusquement,après quelque secondes sur place, il prit ses affaires, Guilae venait de vidais son sac pour prendre les objets environnant ( donc un déodorant (objet bonus) , le portable de Ariex, et les clés de leur maison).

Mais la vue des monstres se rapprochant l'extirpèrent de ses pensées,Guilae dit à Ariex en chuchotant presque:
<< je ne suis pas sur mais je pense qu'ils sont aveuglent sinon celui qui nous bloque le passage nous aurait déjà attaqués. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariex lormerie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 23
Localisation : france

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Guilae LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Dim 13 Mar - 21:41

Ariex regarda sa sœur apeurée et se mit a réfléchir , il en vint rapidement a une conclusion logique :

" le rez-de-chaussée et le premier doivent être infester de ces "zombie". "

sa sœur s'approcha de lui , comme pour lui chuchoter quelque chose , il tendis l'oreille et elle lui dit tout bas :

<< je ne suis pas sur mais je pense qu'ils sont aveuglent sinon celui qui nous bloque le passage nous aurait déjà attaqués. >>

Ariex lui aurait volontiers envoyer une réponse comme "dans ce cas tu n'as qu'a aller vérifier toi même" , mais dans une telle situation il se retenu , puisque descendre en bas était pour le moment une idée stupide , il lui fallait trouver un endroit où ils puissent se poser , il réfléchit et se demanda si il y avait des outils ménagers comme un balai , une serpillière ou encore d'autres outils du quotidien dans les étages de manière a éviter au maximum un corp-à-corp qui paraissait sucidaire de ce qu'il avait vu tout a l'heure par la fenêtre , Ariex regarda le sac de cours blinder de sa sœur et se dit , sa ne doit pas être assez lourd pour briser une tête mais largement pour une nuque , il agrippa le sac de sa sœur en lui faisant signe de le laisser faire puis de le suivre , il avança dans le couloir furtivement mais d'un pas assez rapide pour avoir un bonne élan qui était tout de même gêner par le poids du sac , a ce moment là il pensa "comment elle peut être assez stupide pour mettre autant dans un sac", après avoir parcouru la plupart de la distance il se mit a courir avec les bras en arrière , au moment où il arriva sur le dernier mètre il freina l'élan de ses jambes mais pas celui de ses bras , le sac frappa violemment la tête et le cou du monstre tandis qu'Ariex entraîner par le poids du sac fit un tour complet sur lui même avant de manquer de perdre l'équilibre , dans son élan destructeur il joignit les pied et sauta sur la tête de la créature ce n'est qu'après ce court moment jouissif de supériorité que Ariex se rappela que sa sœur était derrière lui , que c'est jambes était couvert de sang et que les monstres approchait lentement , mais de manière significative , et que si il ne se mettait pas très vite a bouger il allait finir comme cette Anthropophage qu'il avait prit plaisir a écraser , il dit a sa sœur :

" il faut essayait de trouver des ustensiles pour se défendre et un endroit sur où se barricadait !"

il se tourna et vit un autre étudiant face a une porte ouverte ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Lun 14 Mar - 0:17

Tandis que le jeune Tsujo s'engouffrait avec soulagement par la porte qu'on venait de lui ouvrir, prenant ensuite le temps d'éteindre sa musique. Le lycéen qui lui avait ouvert sa chambre assista au massacre de la créature moribonde par le jeune Ariex alors qu'il s'apprêtait à refermer sa porte à clef. Voyant qu'il n'y avait plus de danger immédiat il interpella les deux humains encore dans le couloir.


"Bien joué gars ! Venez ! Et dépêchez-vous y'en a derrière."


En effet, les trois créatures décharnées et répugnantes étaient arrivées en haut des escaliers et se dirigeaient dans leur direction, attirées par les éclats de voix. La seule chose ressemblant à une arme à portée de main était un extincteur accroché à un mur du couloir. Les deux jeunes lycéens auraient juste le temps de le décrocher avant que les créatures ne soient sur eux, mais il fallait se décider vite. Les trois créatures s'avançant derrières eux étaient d'anciens camarades qu'ils avaient pu croiser régulièrement que ce soit dans l'internant ou dans le lycée, deux jeunes garçons et une jeune fille, qui aujourd'hui n'étaient plus que l'ombre d'eux même, ayant totalement perdu leur humanité au profit de grognements bestiaux et d'une allure morbide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LORMERIE Guilae
Secouriste en Herbe
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Ariex LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mar 15 Mar - 17:46

Guilae regardait avec un léger sentiment de malaise ce qu'il restait du "monstre cannibale" à terre, sur lequel Ariex avait apparemment prit un plaisir sadique à «écraser», elle se souvenait d'une phrase que son père avait dite lorsqu'elle avait 5 ans :
<< Un grand philosophe a dit: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.>>.

Mais la, elle avait du mal à voire ce qui venait d'être crée, elle sortit brusquement de sa réflexion sur l'appel du lycéen:

"Bien joué gars ! Venez ! Et dépêchez-vous y'en a derrière."

Elle se retourna et vit la créature qui se rapprochait plus vite à mesure que sa proie était proche. Guilae attrapa alors maladroitement l'extincteur accroché au mur en tremblant, le monstre était devant elle ou presque, elle ferma les yeux pour avoir le courage de porter un coup, qui se porta sur la mâchoire grande ouverte du morbide cadavre qui s'avançait vers elle, elle rouvrit les yeux pour voir tomber ce qui restait d'un de ses camarades de classes, le matin il était souriant, encore en retard, pas autant que Ariex, certes; sa journées à lui avait était gâchée au moment où ces choses était apparut, elle le regarda tomber doucement, comme si le temps était au ralentis, puis elle releva la tête et vit que deux autres de ces choses pales avec une expression de douleur gravé sur leur visages approchait en trainent des pieds, elle lâcha l'extincteur qui roulât prés du corps de sa victime, elle courut rapidement derrière son frère en fermant les yeux comme pour oublier au moins l'espace d'une seconde ces dernières heures infernale, pour se dirigée du coter du jeune homme possédant encore une allure normale, et qui leur proposés un refuge, une alternative.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariex lormerie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 23
Localisation : france

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Guilae LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Ven 18 Mar - 17:19

Ariex et sa sœur s'engouffrèrent dans le refuge proposer par un lycéen qui pour Ariex , avait un courage hors norme de laisser entrer autant d'individu sans même savoir si ils étaient dangereux ou en passe de devenir cannibale . Sans écouter la réponse Ariex lui dit :

"Merci de nous héberger ma sœur et moi , je m'appelle Ariex LORMERIE. "

Ariex , juste après ça , se mit a scruter la pièce , cette mauvaise habitude il l'avait prise quand il était encore tout petit , il faisait une phrase et laissait le soin a sa sœur d'écouter la réponse et de lui retranscrire si besoin , il fut surpris de voir a quel point cette chambre était déranger mais surtout les vagues de linges a même le sol , il était impossible de voir où mettre les pieds , Ariex se mit a rigoler en pensant :

"et dire que ma sœur m'engueule lorsque je laisse mes cahier par terre , je suis sur que si il y avait des rats , on ne s'en rendrait même pas compte ."

Ariex regarda sa sœur qui le dévisager en lui disant :

"Qu'est ce qui t'arrive ?"

Ariex avait beau avoir une réputation de "petit con" il était en réalité une personne poli , reconnaissante et honnête , et il n'allait pas se moquer de quelqu’un qui les a accueillis au mépris des risques et du danger , il répondit donc :


"C'est rien , je viens de penser a une connerie."

Ariex se mit a fixer un cours instant Tsujo , il avait entendu parler de lui , mais en somme rien de bien méchant , Ariex se souvenait de son nom mais pas de son prénom
, il ne lui avait jamais adresser la parole , de toute façon Ariex n'avait jamais était loquace avec les autres a part avec sa sœur , sa classe et le club d'athlétisme , il pensa :

"Il me semble qu'il s'appelle ODAYAKANA , mais je ne me souviens plus de son prénom , ... c'est pas grave , je m'en souviendrait plus tard , pour l'instant il faut que je réfléchisse a une solution pour sortir de cette internat ."

Ariex se posa le long du mur tout en se grattant les poignets , c'est un tic que Ariex avait depuis qu'il était tout petit , c'était le signe qu'il réfléchissait , il était maintenant sur de ce que lui avait dit sa sœur , ils étaient aveugles , et il était sur que ce n'était pas grâce a leur odorat qu'il se repérait sinon le "zombie" se serait retourner et les aurait attaquer au moment où ils sont descendu , par élimination il ne restait que l'ouie c'était la seul explication logique a leurs comportement .

Ariex commencer a mieux cerner ces créatures , mais il lui fallait une idée pour sortir a coup sur de l'internat , et il lui fallait surtout un plan qui en cas d'imprévu ou de rencontre avec d'autres élèves puisse quand même aboutir au résultat souhaiter .

Ariex se mit a regarder les 3 autres occupant de cette chambre et leur dit :

"J'ai peut-être une idée pour sortir sans risquer de ce faire dévorer , mais il faudrait que je sache les objets qu'on as a disposition ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Lun 21 Mar - 13:50

Le lycéen verrouilla la porte derrière eux, il se retourna et les vit contempler le désordre de sa chambre. Lui et ses camarades n'étaient pas des spécialistes du rangement et il arrivait souvent d'intenses discussions pour savoir à qui était cette paire de chaussette... pour autant qu'on trouve les deux chaussettes de la même paire au même endroit.

"- Merci de nous héberger ma sœur et moi , je m'appelle Ariex LORMERIE.
- Y'a pas d'mal, vous pouvez m'appeler Jun."


Le jeune homme de 16 ans avait du mal à cacher sa peur qui était clairement visible, presque palpable. S'il avait fait entrer tout ce monde c'était sûrement pour ne pas rester seul dans une telle situation.

"- J'ai peut-être une idée pour sortir sans risquer de ce faire dévorer, mais il faudrait que je sache les objets qu'on as a disposition.
- Ah ? Heu... Bah... pas grand chose... C'que tu peux trouver dans n'importe quelle chambre de mec quoi..."


Le lycéen eut un petit rire forcé, plus pour essayer de détendre l'atmosphère et d'oublier le danger mortel qui les guettait derrière la porte. Par la fenêtre, la vision des créatures se jetant sur les élèves dans la cour n'avait rien de rassurant.

Tsujo, lui, reprenait son souffle, appuyé contre le mur. Tandis que quelques bruits de pas et de grognements étaient audibles dans le couloir, en plus des cris de souffrance et de terreur provenant de l'étage inférieur.


Dernière édition par Le Joker le Dim 6 Nov - 0:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LORMERIE Guilae
Secouriste en Herbe
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Ariex LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Dim 27 Mar - 11:47

Guilae les regardait réfléchir puis avançant dans la chambre, elle manqua de perdre l'équilibre face à une paire de chaussette, elle se rattrapa grâce au mur, scruta la chambre et se mise à ranger cette chambre insupportablement sale, elle pensa au événement de ce matin, puis comprit que si Ariex avait était a l'heure, elle ne serait certainement plus en vie, à ce moment précis, les horrible image de ce qui était surement arrivée à ses amies, ses professeurs se mirent à défiler, Ariex se trouvait adosser au mur a réfléchir, Tsujo reprenait son souffle et Jun se trouvait au centre de la pièce.
Guilae avais regrouper une bonne partie du linge sale sur un coter de la chambre,Ariex demanda alors à tous son auditoire:

"- J'ai peut-être une idée pour sortir sans risquer de ce faire dévorer, mais il faudrait que je sache les objets qu'on as a disposition"

Jun lui répondit aussitôt:
"Ah ? Heu... Bah... pas grand chose... C'que tu peux trouver dans n'importe quelle chambre de mec quoi..."
Guilae prit alors son sac, bourrés de tout plein de cahier et babiole récupérer lors de leur fuite: des cahiers de cours qu'elle n'avait pas eu le temps de vider dans leur chambre et qui ont désormais perdus toute chance d'être un jour terminer, son téléphone portable réduit a l'état de pièces détachée, la seule chose a récupérer dessus était son petit strap pour portable: un petit chat assis et se léchant la patte-avant droite, ainsi que les clés de leur maison, et la bombe de déodorant qui avait participé au meurtre du magnifique téléphone jaune, "heureusement", il rester le téléphone de Ariex , intacte par contre; se qui laissa à Guilae un sentiment d'injustice coincé au fond de la gorge:

<< Ariex, pourquoi c'est pas ton téléphone qui s'est fait écrasée quand tu a fait le mariole avec mon sac!!! >>

Ariex avec son sourire moqueur habituel dans se genre de situation:

<< Je prend soin de mes affaires, moi , contrairement à toi... >>

Elle essaya de le taper sans résultat, puisque non seulement, ça l'amusait, mais en plus, aucun coups n'arrivais a l'atteindre, Jun et Tsujo les regardèrent sans savoir vraiment quoi dire, Guilae finit par se calmais, et elle se retourna un peu gênée de son attitude face aux deux jeune qui avait attendu que cette petite dispute entre frère et sœur s'arrête.
Guilae regarda Ariex puis elle eu comme un déclic:

<< Au fait, c'est quoi l'idée que tu a eu pour qu'on puissent sortir d'ici sans problèmes? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariex lormerie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 23
Localisation : france

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Guilae LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Dim 27 Mar - 13:44

Après que Ariex eut poser sa question , Jun lui répondit :

"Ah ? Heu... Bah... pas grand chose... C'que tu peux trouver dans n'importe quelle chambre de mec quoi..."

Ariex serra les dents en pensant "ta chambre n'est pas comme celle de n'importe quelle mec" , mais il ne dit rien , sa peur était de plus en plus apparente et il lâcha un petit rire forcer , pour ne pas le gêner, ariex fit de même , il regarda sa sœur fouillait dans son sac et faire une grimace , elle releva la tête aussitôt vers Ariex :

" Ariex, pourquoi c'est pas ton téléphone qui s'est fait écrasée quand tu a fait le mariole avec mon sac!!!"

Ariex eut un sourire moqueur presque instantanément et avec sa voix à la fois provocatrice et mielleuse , il lui répondit :

"Je prend soin de mes affaires, moi , contrairement à toi , he he he he ..."

elle s'approcha de lui pour essayer de le frapper mais à chaque coup , soit il éviter , soit il parer , cette petite bagarre le fit oublier l'espace d'un instant tout ce qui se passait dehors ,soudain , Guilae s'arrêta en se tournant vers Jun et Tsujo , elle avait l'air gêner , contrairement à Ariex , qui avait toujours son petit sourire moqueur , Guilae se retourna vers son frère et lui demanda :

"Au fait, c'est quoi l'idée que tu a eu pour qu'on puissent sortir d'ici sans problèmes?"

Ariex , perdit son petit sourire , et commença à expliquer son idée :

" Après avoir réfléchi j'en suis arriver à la conclusion qu'ils ne se fiaient qu'a leur ouïe donc j'ai l'intention de déclencher l'alerte incendie de l'internat , comme ca grâce à la sonnerie on pourrait se déplacer sans risquer qu'un de ces "zombies" n'essaie de nous dévorer en chemin et pour qu'on puisse se débarrasser de l'un d'eux sans que les autres ne nous entendent et rappliquent mais par contre il reste toujours le même problème , il faut des armes ou au moins des objets qui pourrait servir d'armes , donc il nous reste juste a trouver des armes , pour déclencher l'alarme , j'en fait mon affaire ... ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Dim 27 Mar - 13:58

Une petite bagarre puérile éclata entre le frère et la sœur. Cela ne rassurait pas Jun qui se demandait comment ils allaient pouvoir s'en tirer vivant si ces deux là se chamaillaient tout le temps.

"Après avoir réfléchi j'en suis arriver à la conclusion qu'ils ne se fiaient qu'a leur ouïe donc j'ai l'intention de déclencher l'alerte incendie de l'internat, comme ca grâce à la sonnerie on pourra se déplacer sans risquer qu'un de ces "zombies" n'essaie de nous dévorer en chemin et pour qu'on puisse se débarrasser de l'un d'eux sans que les autres ne nous entendent et rappliquent mais par contre il reste toujours le même problème, il faut des armes ou au moins des objets qui pourrait servir d'armes , donc il nous reste juste a trouver des armes, pour déclencher l'alarme, j'en fait mon affaire."

Jun avait sursauté quand le jeune homme avait parlé de traverser l'internat et toutes les choses qui y rôdaient pour s'enfuir.

"QUOI ? Mais t'es malade ! On... on va se faire étriper ! Je refuse de sortir d'ici... je veux pas mourir moi..."

Tsujo prit enfin la parole, exposant une idée qu'il avait eu pendant qu'il reprenait son souffle.

"On pourrait passer par la fenêtre, non ? On fait une espèce de corde à nœuds avec les draps, comme dans les films, et on s'en sert pour descendre. Vous en pensez quoi ?"

Jun n'était pas franchement rassuré. Un coup d'œil par la fenêtre confirmait que dehors n'était pas forcément moins dangereux que dans les couloirs de l'internant... cependant il se garda bien de faire des commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LORMERIE Guilae
Secouriste en Herbe
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Ariex LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Sam 5 Nov - 15:08

Guilae les écouté, n’osant choisir entre les deux alternatives, elle voulait faire confiance à son frère mais l’envie n’y était pas, qui oserait descendre affronter une telle foule, de plus une alarme ne dure pas infiniment, s'ils descendaient mais que l’alarme se coupait avant qu’ils n’est gagnés au moins, la cour, ils seraient exterminé, autre détail, si les monstres de la cour était attirés par l’alarme il leur bloquerait la route.
Elle observait Tsujo, son idée lui parut correcte toutefois si les couvertures n’était pas suffisamment bien attacher entre elle ou alors céder face au poids… ;de plus si l’un ou l’autre de ces monstres se trouvait sous la « corde » improvisé…
Elle s’assit sur le bord du lit, décourageait par la difficulté de tenter une percer, à quoi bon tenter une fuite désespérée ; elle eut l’espoir de passer par les conduire d’aération, mais elle n’avait jamais vraiment fais attention à ce détail, elle abandonnât l’idée et réfléchit au sortis de secours, une idée pas vraiment mauvaise, juste bancale : si les porte se trouver bloquer ou inonder par des élèves ayant eu la même idée qu’elle mais pas autant de chance…, un autre détail : il fallait descendre l’escalier.
Elle poussait un soupir et elle dit au groupe :

-je ne pense pas que ce soit une bonne idée de tenter vos plans.

Ariex regardait sa sœur, il s’étonna de son refus, Jun lui, n’ayant aucune envie de sortir, se rassura de voir qu’il n’était pas le seul à être de cet avis. Guilae poursuivit son explication :

-Une alarme ne dure pas infiniment, de plus vous oublier tous les deux un détail, nous pouvons supposer mais si on se tient au fait on ne connaît ni leurs position ni même leurs nombre exacte, à mon arrivés; ils avaient déjà bloqués une des entrées; vous saisissez un peu mieux la situation?

Jun.approuvait, tendis que Ariex et Tsujo réfléchissaient probablement au meilleur moyen de quitter ce maudit internat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariex lormerie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 23
Localisation : france

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Guilae LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Lun 7 Nov - 15:26

"je ne pense pas que ce soit une bonne idée de tenter vos plans." et "Une alarme ne dure pas infiniment" , voici les mots qui s'entrechoquait dans le crane de Ariex , elle avait raison , son raissonement etait poser et logique , mais l'idée persistait , refusant de se decrocher aussi facilement , puis , d'un seul coup il se rapella , dans le couloir , se qu'il avait ressenti au moment d'ecraser la tete de cette creature affamée et sanguinaire , ce qu'il avait ressenti lorsqu'il s'était battu contre des gamins de son age : un sentiment de superioriter , de puissance , non pas qu'il soit complexer ou autre , pour lui , c'était comme si il pouvait enfin se lacher , ne plus faire attention a rien , detruire , simplement detruire .

Dans une telle situation , n'importe qui aurait forcement eu peur , mais lui , non , au debut , il l'avait ressenti , cette peur , puis apres , plus rien , et pourtant leur situation ne s'était pas beaucoup arranger bien au contraire : ils etaient partit du 3 eme etages , le plus haut , certes , mais libre de leurs mouvements , apres ils s'etait precipiter au 2 eme etages pour aller se coincer dans une chambre avec 2 autres etudiant qui n'avait pas l'air de vouloir reelement sortir , et la ils debattaient tous ensemble de comment quitter cette endroit .

A ce moment la , il ne put s'empacher de ricanner , chose bien innoportun dans une telle situation , a ce moment la , pour se rattraper , il déclara :

- Excusez moi , je me suis rappeler d'une blague qu'on m'a dit et ca m'a echapper ...

Puis il se rappela de la fille qui s'etait fait devorer au milieux de la cour et quelque chose l'ettonat : le bruit il n'y avait plus de cris , plus de pleurs , plus de supplications , plus d'appels au secours , plus rien .
Il courrut a la fenetre , inspecta : Toutes ces abominations était disperser dans la cour , rendant trop dangereuse toute tentative de s'echaper par la fenetre , mais il suffisait de les rassembler , ce qui etait tres facile , Ariex débrancha sans dire un mot son casque de son portable , il ramassa un vetement epaix qui trainait , il s'appretait a augmenter le son de son portable au maximum , et declencher une serie de chanson qui durerait 1 heure et des poussieres , il s'arretat et s'expliquat :

- Pendant que je reflechisai , je me suis rendu compte qu'il n'y avait plus tout le bruit de tout a l'heure dans la cour , et j ai eu une idee , ou plutot j'ai corriger le default soulever par Guilae dans l'idee deeee ... Jun : si j augmente le son de mon portable a fond que j'enclenche une serie de musique que je l'enroule dans ce vetement super epais et que je le jette suffisament loin , dans un silence pareil , ils vont forcement s'agglutiner autour , ca c'est le plan A , et si ca ne marche pas , il restera encore un plan de secours ...

A ce moment la Ariex pensat qu'il valait mieux ne pas avouer que le plan B consister a prendre la bouteille de deodorant de guilae et d'en faire une petite bombe en coincant une "meche" dans la petite ouverture , qu'il aura asperger de parfum pour mieux qu'elle s'enflamme , de l'allumer avec son briquet et de la jeter au milieu de la horde de monstre avant qu'elles ne se redisperse , dans la mesure ou il ne pouvait pas prevoir leur reactions , il valait mieux le leur cacher , mais il comptait bien preparer cette petite bombe discretement , pendant qu'ils prepareraient la "corde" .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Ven 11 Nov - 20:00

Tsujo acquiesça d'un simple signe de tête. Visiblement il semblait pressé de quitter cet endroit et qu'on ajoute une sécurité supplémentaire à son plan de départ ne pouvait qu'être appréciable. Par contre Jun n'était pas du tout convaincu par l'idée de sortir. Il dévisagea Ariex, Guilae et Tsujo et prit finalement la parole.

"Vous pensez pas plutôt qu'on pourrait rester ici le temps que les secours arrivent ? On est bien là, y'a pas de danger, c'est pas la peine d'aller se jeter dans les bras de ces trucs en bas. Vous n'avez pas vu ce qui est arrivé aux autres vous."

La peur était lisible sur son visage. Visiblement il avait vu une très grande partie des évènements s'étant déroulé dans la cour depuis la fenêtre de sa chambre et n'avait aucune envie de vivre la même chose que ceux qui y étaient tout à l'heure.

La situation à l'extérieur semblaient s'être calmée. Les créatures dans la cour marchaient dans tout les sens, semblant errer sans but. Aucun bruit ne provenait plus du couloir et même les deux niveaux inférieurs étaient désormais silencieux. Tout était calme, sans doute bien trop calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LORMERIE Guilae
Secouriste en Herbe
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Ariex LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mar 15 Nov - 22:06

Guilae s’approcha de Jun, et prit la parole pour lui rappelait la situation dans laquelle ils se trouvaient::

- nous n’avons aucune provisions, ni la certitude que les secours arriveront, comment pourrait ils savoir que quatre étudiants est survécus ?

Elle se sentit un peu mal à l’aise de brisée les espoirs de Jun mais poursuivit son discoure :

- moi aussi, je ne veux par sortir mais … on ne peut faire rien d’autre pour l’instant… ; et pour ma part je vais suivre mon frère quoiqu’il advienne, maintenant c’est à toi de décider de ce que tu vas faire mais réfléchis-y bien car aucun chemin n’est sur désormais.

Elle recula vers Ariex, elle ne dit plus rien, l’inquiétude de Jun était naturelle et partagée par Guilae toutefois elle, préférait suivre son frère.
Elle prit ses affaires et débuta la création de la "corde", elle commença à avoir des doutes par rapport à la situation en ville mais préférait ignorer ses pensées atroces, pourquoi cette situation chaotique se limiterait seulement à l’établissement ?
Elle était terrorisée mais trop fier pour le montrait aux autres, plutôt que de perdre ses moyens, elle avait décidé de se laisser guider par son frère. Elle fut aidé par Tsujo pour serraient correctement les nœuds, les préparatifs avançaient lentement mais sûrement … .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariex lormerie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 23
Localisation : france

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Guilae LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mer 16 Nov - 19:19

Ariex , était debout en train de sélectionner les habits les plus résistant et de les nouer entre eux , en s'assurant que chaque neuds était le plus solide possible , au moindre doute , il recommencait , puis il s'arretat , regarda Tsujo , Jun et sa soeur , ressentant un certain malaise , et dit :

- On va faire un bout de corde chacun , et on les accrochera les uns aux autres après , et n'oubliez pas , cette corde , c'est notre ticket de sortie , si elle lache , nous aurons non seulement un ou deux mort a déplorer sur le moment et deux ou trois autres plus tard donc assurez vous de ne prendre que les plus solides , de les attacher trés solidement et aux moindre doute : recommencez .

Ariex avait fait attention à ne pas prendre un ton qui donnait l'impression qu'il donnait des ordres , c'était pourtant ce qu'il faisait , et si une dispute devait éclater il avait tout a perdre , sa soeur et lui representer une moitier , mais sa soeur ne lui serait pas d'un grand secours en cas de dispute : d'un cotés , un garçon et une fille , de l'autre , un garçon plus grand que lui et un autre garçon qui avait peut être peur , mais c'est dans la peur que ce déclenche l'instinc de survie , la situations était trés clair , au moindre débordement , c'était la fin .

Pourtant , il restait calme , il n'avait pas le choix , la corde avançait et "comme par hasard" la corde de Ariex recouvrait le sac de Guilae , il s'assit en tailleur , la corde passait au dessus de ses genoux et recouvrait a moitier le sac de Guilae , qu'elle avait poser à cotés du tas de vétements rassembler tout a l'heure , et ainsi , pendant que les autres se concentrer dans leur ouvrages , il fabriquait une nouvelle arme , qui était a double tranchant , qui les sauverait en cas d'imprevu , mais , si les autres l'apprenaient , qu'allait t'il se passer ?

Le portable et le vétement super épais était pret , il ne leur rester plus qu'a finir la corde , et pour Ariex , la bombe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mer 16 Nov - 23:38

Le petit groupe termina leur corde de fortune, nouant des draps et des vêtements ensemble le plus solidement possible. Ils la passèrent par la fenêtre et commencèrent à descendre. Ariex ouvrit la marche, lançant le téléphone potable jouant de la musique, ce qui ne manqua pas de détourner l'attention des créatures humanoïdes de la cour. Sa sœur le suivait. Ensuite venait Jun et enfin Tsujo.

Quand ce fut au tour du plus récalcitrant des quatre de descendre, alors qu'il enjambait le rebord de la fenêtre il décida, plutôt que de descendre, de dénouer leur corde de fortune, la laissant tomber sur le sol de la cour. Sans aucun moyen de redescendre il retourna tranquillement à l'intérieur. D'en bas on entendait des éclats de voix, visiblement Tsujo n'avait pas vraiment apprécié que Jun l'eferme avec lui en haut.

Dans la cour la musique continuait, ou du moins elle continua pendant une douzaine de seconde, jusqu'à ce qu'un des créatures ne réussisse à détruire le téléphone portable qui ne joua plus le moindre son. Il restait encore une cinquantaine de mètres à parcourir entre les deux Lormerie et le portail donnant sur la rue. Mais plusieurs créatures étaient entre eux et la sortie et cela n'allait sans doute pas être évident de sortir.

Le calme revenait parmi les créatures, mais les bruits en avaient attirés de nouvelles dans la cour. Une trentaine de ces monstres erraient maintenant, sans but, ne semblant pas voir les deux seuls êtres encore vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LORMERIE Guilae
Secouriste en Herbe
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Ariex LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Sam 19 Nov - 16:25

La corde de fortune s’étendit sur le sol. Le cœur de Guilae tapait fort contre sa poitrine, le stress se trouvait à son apogée, elle voulut se rapprochait de son frère mais ses jambes ne bougeaient plus, figée par la peur, elle se demandait à elle-même si, elle n’avait pas été trop brutale avec Jun ; désormais, ils n’était plus que deux, heureusement elle et son frère avaient pris leurs affaires avec eux, Ariex regardait les monstres avec une expression qu’elle ne lui connaissait pas.

Ses « choses » déambulaient lentement dans la cour à la recherche du moindre bruit ; son frère se rapprocha d’elle:

- q-que faisons-nous ? t-tout à l’heure tu nous parlais d’un « plan B » ; il serait temps de le sortir… .


elle bafouillait, Ariex, lui, était calme, il observait l’ensemble de la cour, elle se sentait encerclée et désarmait face à la foule dispersait tout autour du faible duo, au moindre son ou geste mal calculé, la horde s’abattrait sur eux ne leur laissant plus aucune chance de s'en sortir vivant; Comment pourrait-il en sortir vivant, il n'avait aucune arme ni même de solution pour s'armer face aux monstres qui se déplacer lentement autour d'eux tels des prédateurs n'ayant pour l'instant pas encore repéraient leurs proies mais ce qui ne saurait sûrement tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariex lormerie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 23
Localisation : france

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Guilae LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Sam 19 Nov - 20:25

Lorsque Jun s'était approcher de la fenetre c'était plus ou moins ce que Ariex avait imaginer , il allait s'arreter au milieux de la corde ou alors , il allait la lacher en plein milieu , ou simplement jeter la corde par terre , et au moment où il vit Jun attrapait la corde , il sentait que ça allait finir comme ça , la scéne était ridicule , c'était le mot juste : les deux jumeaux était en bas fixant la fenétre , la corde s'écrasa au sol dans un quasi silence , Jun rentrat , et une dispute éclatat .

Ariex eut un rire étouffer , serra les poingts et marmona :

espece de sale batard ...

Ariex se retourna vers sa soeur qui bafouillait , il savait qu'ils auraient dù le faire passer en dernier , et que ce serait t'il passer si Jun était passer en premier , qu'aurait il fait a Jun ?
Une image lui vint tout de suite à l'esprit , il l'aurait à coup sur jeter par la fenetre , chose qui aurait ete parfaitement inutile , c'aurait ete une vengance sanglante , inutile , violente , sadique et pourtant , il l'aurait fait , il en était sur .

c'est les baffouillement de sa soeur qui le rapellère a la realiter : ils étaient tout les deux descendu , sains et saufs , elle lui dit :

- q-que faisons-nous ? t-tout à l’heure tu nous parlais d’un « plan B » ; il serait temps de le sortir… .

- Bien sur ...

Ariex aggripa le sac et en sortit la petite bombe et sortit son briquet de sa poche , il regarda Guilae qui était a peine surprise de ce qu'elle voyait , il pensa qu'elle devait etre habituer avec lui , puis il lui chuchota :

- on a 5 choix qui s'offre à nous :
*petit un : on la balance de maniere a ce qu'il ne soit plus sur notre chemin et on se depeche d'atteindre l'entrer , mais là rien ne nous dit que ceux de l'exterieure ne serront pas sur notre chemin attirer par le bruit de l'explosion ...

*petit deux : on avance sur les chemins les plus degager en les eloignant en jetant des objets inutile present dans ton sac , mais la aussi , si nous jetons des objets a droite alors qu'il y avait ces "zombies" a gauche et qu'on ce fait prendre en tenailles on aura le choix entre jeter la bombe et esperer que ça marche ou bien devenir de jolies steak bien saignant ...

*petit trois : essayer de sauver Tsujo , en re-rentrant dans notre cher internat et ressortir à TROIS , ou bien finir comme dans une boite de conserve ...

*petit quatre : rentrer dans l'école en esperant y trouver des survivants ou des armes , ustenciles , etc , ou bien finir comme nos chers camarades en créatures décharnés et cannibale ...

* et pour finir petit cinq : aller vers le parking en esperant trouver des survivants et un véhicule , ou trouver les clefs d'un survivant n'ayant put atteindre son vehicule , ou bien encore une voiture que je puisse crocheter , c'est a dire : quasiment aucune , mais on sait jammais ...

honnetement je prefererai que ce soit toi qui fasse le choix , car je ne pense pas que mon choix serait objectifs , désoler de t'obliger a choisir ...


Ariex prit le sac de guilae , l'ouvrit de manière à pouvoir en jeter un objet , et se tourna en regardant bien a ce qu'aucun de ces monstres ne vienne dans leur directions jusqu'a ce qu'elle est fait son choix , il se tenait pret a détourner les créatures qui ferait mine de s'approcher de eux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mer 23 Nov - 0:24

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LORMERIE Guilae
Secouriste en Herbe
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Ariex LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mar 29 Nov - 20:08

Les phrases prononçaient à l’instant par son frère tournaient en boucle dans sa tête, elle y réfléchissait mais ne pouvait choisir réellement l’une des solutions ; Ariex se retourna, prêt à éliminait les anthropophages qui s’approcheraient de trop prêt.

Elle devait faire un choix, bien que, elle connaissait déjà sa réponse. Elle regardait la « petite invention » de son frère, elle n’avait eu aucune surprise, de la part de son frère, c’était prévisible et cet outil était désormais bien trop utile pour qu’il l’utilise trop tôt.
Ils n’avaient par miracle, pas attirait l’attention des créatures qui errait sans but dans la cour, ils ne lanceraient donc les « objets inutiles » seulement en cas de besoin, puisqu’ils pouvaient, à priori, se faufilaient, sans se faire remarquer.

Elle se tourna vers l’internat et observa la chambre dont ils étaient sorti vivants, Jun aurait dû partir en dernier, mais, et s'il avait, dans ce cas, détachait la corde au moment où, Tsujo, Ariex, ou même elle, se trouvait au milieu de la corde, il y aurait eu un mort, peux être même trois.

Elle pensa immédiatement à sauvait Tsujo, elle se mise à avançait vers l’entrée quand elle vit le nombre de monstres, qui bloquait l’entrée, Ariex n’avait pas voulu choisir, mais il savait très bien que désormais Tsujo était piégé et que eux, il était impossible de les sauver, mais elle se refusa d’abandonnait Tsujo, elle s’approcha de Ariex.

-nous allons partir, chercher des secours pour … !


Elle s’interrompit, elle venait de se rendre compte de l’ensemble de la situation : il y avait une raison à tout ça, les morts ne se relèvent pas comme ça, par miracle, donc logiquement, la situation en ville ne devait pas être si différente qu’ici, cela pouvait bien être même pire dehors.
Ariex s’en doutait sûrement, mais il avait sans doute préféré ne rien dire d’où sa phrase : « Mon choix ne serait pas objectif » . il la regardait en silence, elle reprit :


-on ne peut rien faire pour Tsujo … et Jun pour le moment, nous devons être sûr de la situation à l’extérieur avant d’agir pour les sauver, si nous y retournons maintenant, tout ce que nous ferons, c’est nous donnait « bonne conscience » avant de mourir, nous devons nous armer avant toute chose et retourner en ville. Si il y a autant de ces « choses » ici, à l’internat au milieu de la matinée, je n’imagine même pas à l’école.


Elle se sentait coupable pour eux, mais il n’y avait rien d’autre à faire, elle prit la bombe et la mit dans son sac, Ariex avait compris qu’elle préférait garder la bombe pour plus tard.

Maintenant, c’était à son tour d’agir et de les faire sortir vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariex lormerie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 23
Localisation : france

Etat de Survie
Age du Perso: 15 ans
Groupe de RP: Guilae LORMERIE

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Mer 30 Nov - 22:33

Ariex savait qu'ils sortiraient vivant de l'internat , il voyait sa soeur reflechir et rien que cela lui donner la certitude de reussir , aucune de ses creatures ne les avaient entendu , c'etait une chance , ils faisaient tres attention a ne pas faire de bruit , il regarda sa soeur qui declara aussitot :

-nous allons partir, chercher des secours pour ... !

elle s'interrompit , Ariex la regardait , il savait pertinamment ce qu'elle avait penser et ce qu'elle allait dire , mais il ne dit rien , il la laissa continuer son raisonnement , puis apres un mouvement vif , elle declara :

-on ne peut rien faire pour Tsujo … et Jun pour le moment, nous devons être sûr de la situation à l’extérieur avant d’agir pour les sauver, si nous y retournons maintenant, tout ce que nous ferons, c’est nous donnait « bonne conscience » avant de mourir, nous devons nous armer avant toute chose et retourner en ville. Si il y a autant de ces « choses » ici, à l’internat au milieu de la matinée, je n’imagine même pas à l’école.
Elle prit la bombe , il la laissa faire , et elle le mit dans une poche a part de son sac , elle avait prit une décision , et elle allait la mettre en oeuvre , Ariex se tenait pret .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Panique à l'internat   Ven 2 Déc - 20:16

Une quarantaine de mètres séparaient les deux jeunes lycéens du portail permettant d'accéder à la rue. Mais s'ils décidaient de sortir en escaladant la clôture ils pourraient y arriver en traversant uniquement une dizaine de mètres de cour, mais, malheureusement, escalader un grillage métallique serait à coup sûr plus ou moins bruyant.

Se faufiler parmi les créatures errant sans but était possible mais serait loin d'être facile. Un mouvement mal assuré et la rencontre plus ou moins brutale avec une créature devenait presque inévitable. Sur une quarantaine de mètre cela s'avérait très dangereux.

La deuxième issue de sortie était bien plus sûre, peu de créatures se trouvant entre eux et le grillage, mais grimper la muraille métallique d'un mètre soixante-dix attirerait à coup sûr les créatures alentour. Aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. En effet, en plus de survivre jusqu'à l'intérieur de l'internat il était nécessaire de songer à la survie une fois à l'extérieur de l'enceinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panique à l'internat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panique à l'internat
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» Stressed Eric alias Eric la panique [Télé/Série animée]
» panique sur le titanic
» [Thème 5] Panique au Ministère [Mis]
» Pensionnat Interdit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highschool of the Dead Rpg :: Tanenashi - Centre-Ville. :: Campus Scolaire. :: Internat des élèves-
Sauter vers: