AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ..:: Onimasarû Riuzoji ::.. Le gout du sang...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Onimasarû Riuzoji

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/11/2010

Etat de Survie
Age du Perso: 26
Groupe de RP:

MessageSujet: ..:: Onimasarû Riuzoji ::.. Le gout du sang...   Mer 10 Nov - 20:10

RIUZOJI, Onimasarû.


Identité.


    Nom :

    Riuzoji

    Prénom :

    Son prénom a une signification bien particulière. Littéralement, "Oni" signifie démon, "Masaru" signifie victorieux. La translation de son prénom, certes peu difficile à comprend, "Démon Victorieux", lui va comme un gant.

    Surnom :

    "Oni'". Qui est le diminutif de Onimasaru, plutôt long et embêtant à répéter

    Age :

    Actuellement 26 ans. Mais les 27 arrivent à grand pas, ainsi que la trentaine...


    Sexe :

    Masculin

    Orientation Sexuelle :


    Hétéro.

    Statut :

    Anciennement militaire (explication dans l'histoire du personnage), il est devenu un sorte de mercenaire ses 2 dernières années pour subvenir à ses besoins financiers... Mais, ce n'est pas un réel emploi bien sur.

    Nationalité et Origine du personnage :

    Japonais. Originaire de Shonan.

    Langues Parlées :

    Anglais littéraire, français et Japonais. Base du russe, mais ne le parle pas vraiment couramment.

    Groupe Sanguin :

    A

    Casier Judiciaire :


    Des petits délits étant plus jeunes. Vols à l'étalage, voies de faits à cause de bagarres qui ont finit au poste... Mais actuellement, des doutes planes sur les activités peu légales d'Oni, mais aucunes preuves tangibles.





Description.



    Portrait Physique :

    Abordons donc la partie la plus facile à propos d'Oni', son physique. Plutôt grand, pour la moyenne japonais, et larges des épaules, Oni' se différencie vite dans la foule? 1 mètre 80 pour 70 Kilos, il a un corps dessiné de muscles fins, et non pas comme un body builder. Droit, il a cette manière militaire d'avancé, sans bouger plus que ses jambes, on pourrait presque voir une machine... Et si le terme machine était utilisé, ce serait probablement une Machine à tuer. La description globales finie, passons aux détails :
    Son visage... On ne l'oublie généralement pas. Il a un regard... Dur à décrire. Froid. Lugubre et sombre. Quelque chose qui fait peur, quelque chose qui montre la dureté de ses actes, ce qu'il à vu, ce qu'il a vécu... Mais en même temps, il a cette tristesse confiné à l'interieur et lorsque l'on plonge son regard à l'intérieur... C'est presque hypnotique. A part une cicatrices à l'arcade et une autre assez petite le long de la joue, il n'est pas si marqué que sa. Il a les traits fins et le visage dur, un nez plutôt petit et des pommettes peu creuses, mais pas grosses non plus. Il a par contre une belle cicatrice qui occupe presque tout son cou, sur la jugulaire, en mémoire de son passé. D'autres sont présentes sur son corps. Sur le dos, une dizaine de cicatrices d'objets contondants sont visibles mais (presque) camouflé par un grand tatouage d'un phœnix en couleur, qui occupe son dos des dorsales jusqu'au coccyx. Deux traces de balles présentes sur son épaule droite, et d'autres cicatrices similaire à ceux de son dos sur le torse. Pas besoin de plus d'explications, vous aurez comprit de quoi il s'agit. Autour de son biceps gauche, un autre tatouage; l'enlaçant on peut y lire "Sig Vis Pacem Para Bellum ", autrement dit " Qui veut la paix prépare la guerre ". Oni' ne rigole pas, il sourit... Et encore. Mais c'est un sourire vraiment charmeur qui dessine son visage quand il n'est pas sadique... Son visage sombre accompagné de son corps qui dégage une aura plutôt sombre peut donner froid dans le dos, et ne donne pas confiance aux premiers abords. Mais il faut se l'avouer, Oni' dégage un charisme impressionnant, et nul ne peut ne le nié. Sa présence est aimé et rassurant.

    Portrait Psychologique:

    Voilà. Le sujet tant redouté... En faite, cerner Onimasarû est d'une complexité rude. Mais je vais essayé de vous aider. Doté d'un sang-froid à tout épreuve, il garde tout le temps son calme, et quand même son corps bout, sa première réaction est de prendre les choses d'un coté rationnel. Certes, sa peut paraître fou comme sa, mais ses 9 année au sein des opération militaire l'ont doté d'un calme en apparence impressionnant. Pour se répéter, Oni' est froid... Mais pas réellement. Il a un point faible, comme tout le monde et lui c'est les femmes. Pas dans le sens ou l'envie charnel l'attirent, ou qu'il ne peut résister à sauter sur tout ce qui bouge... Non, mais ce qui le fait souffrir plus que tout, ce sont les larmes d'une femme. Paradoxe ? Le stéréotype du macho de l'armée est en faite un parfait gentleman. Quand on creuse un peu, plus loin des premières rembarrages en parole d'Oni', lorsqu'il arrête de vous 'jarter' à chaque paroles, on y découvre un personnage fin et élégant, avec un vocabulaire très développé, une politesse flagrante et un raffinement profond. Il a aussi un coté détestable. Ce petit coté manipulateur pour avoir des informations, l'air hautain qu'il dégage, bien qu'il ne se sente pas plus haut qu'un autre, pour lui l'humain est faible. Sa fierté et son arrogance font de lui un personnage réprimendable au premier contact. Il a un gout prononcé pour la violence qu'il n'affiche pas si ouvertement, mais depuis tout petit, il est toujours sur les premières lignes. Il aime le contact. Franc, il ne fait pas dans la dentelle. Intelligent, Oni' a passait son enfance à s'instruire des grands écrivains des siècles précédents. Maupassant, Flaubert, Hugo sur le plan littéraire, mais bien sur Socrate/Platon, Karl Marx, Sun-Tzu et Macchiavel pour la philosophie. Il comprend vite, apprend vite et agit vite. Autre point intéressant. Son acuité. Il voit tout et très vite. Il prend connaissance de la zone a la vitesse de l'éclair, et il a une mémoire photographique. Chaque bruit, chaque froissement, chaque feuille qui tombe d'un arbre, chaque mouvement peut importe soit il, il en prend conscience. Oui, il est devenu Paranoïaque. Il est possible que vous le voyez se retourné rapidement à regarder à l'horizon sans trop comprendre pourquoi... Oni' n'est pas ce qu'on pourrait décrire de sociopathe malgré tout. Il tue, il a tué et il tuera, mais il en a toujours éprouvé des remords, comparé à beaucoup. C'est là que la responsabilité deviens plus dur à assumer. C'est une âme torturé, mais il ne se plaint pas. Silencieux et mystérieux, il ne parlera pas de lui. Jamais. En bref, Oni' est un loup solitaire qui agit discrètement et bien, qui peut commettre les pires horreurs... Mais il s'arrêtera dans la rue pour tendre un mouchoir à une femme qui pleure.

    Histoire :

    1er Fevrier 1984. L'histoire commence.

    Femme
    au foyer, père absent, Oni' a déjà tout jeune sentie le manque de la
    présence paternel. A vrai dire, son enfance et son adolescence a était
    une suite de recherche d'identité, toutes plus durs les unes des autres.
    Rien de vraiment compliqué, quelques problèmes financiers mais c'est
    une cause à effet de la mère au foyer célibataire. Oni' était
    intelligent, à l'age de 3 ans ils savaient déjà lire, et à 4 écrire.
    Mais l'école, il n'a jamais aimé. Comprenez pourquoi il préférait trainé
    plutôt que d'aller en cours. Ne le prenez pas pour une de ses petites
    ordures de frappe, qui malmène les gens. Non, ce qui a distingué Oni'
    des autres a été son code d'honneur, sa morale. Ne jamais faire de mal
    aux autres gratuitement... Mais il en a fait des bêtises. En faite,
    c'est seulement à ses 17 ans qu'il décide d'agir, après avoir enchainé
    les peines, les délits et les petits trafics en tout genre. Il c'est dit
    que... Si c'était vraiment un homme, qu'il reparte à zéro, avec rien
    dans les poches et qu'ils voient s'il peut réussir... Et Oni' ne fait
    jamais les choses à moitié. Il part pour l'Europe avec un billet de
    bateau et quelques Dollars dans les poches. Il arrive en France... Pays
    reconnus pour avoir à disposition l'une des meilleurs armées. Il passe
    les test, mais il se fait refuser pour ne pas avoir la nationalité
    française. Déçue, il trouve néanmoins un compromis : La légion
    étrangère. Tout se passe bien, il sort 3 ème de sa promo et part pour
    Djibouti 1 ans plus tard. Les 4 ans s'écoulent entre les attaques, les
    raids, les morts dans sa patrouille et les blessures... Mais il s'en
    sort vivant. La, les papiers français lui reviennent de droit et il
    décide de faire sa double nationalité. Japonais et Français. Même pas
    après quelques mois de repos le temps de s'installer et de passer voir
    sa mère, il se re-engage dans l'armée de terre cette fois. Il part pour
    les commandos Parachutiste, aussi appelé RAPAS. Et la, tout s'enchaine.
    Mission de survie, destruction, élimination, infiltration, renseignement
    torture et j'en passe. C'est marqué qu'il ressortira donc 3 ans après.
    Il rentre au Japon avec une belle somme d'argent accumulé à travers les
    années et s'installe à Tokyo. Ne pouvant tenir en place, il entame vite
    une vie dans le trafic souterrain... Exécution sur contrat, kidnapping,
    infiltration en réseau sécurité et destruction. C'est un véritable
    Fantôme qui s'offre au plus offrant. Ce qu'n lui a enseigné l'ont rendu
    sur de lui, et fort. D'une renommé qui dépasse le pays, c'est après
    quelques coups qu'il décide de se mettre au vert et d'investir avec ses
    fonds qu'il garde précieusement depuis ses 17 ans. Il arrive donc a
    Hirado. Belle petite ville sur un ilot. Beau paysage, cadre de vie
    séduisant et ambiance alléchante. Il s'achète une maison dans un
    quartier résidentiel, une voiture et commence à voir les différents
    cadres d'investissement qu'il pourrait exploiter... Après avoir laisser
    quelques annonces par ci par là, voila son premier appel quelques jours
    plus tard. Rendez vous fixé a 14h cet après midi, dans un café du centre
    ville. Le soleil était haut, il rayonnait, le ciel était dégagé, qui
    aurait crut que la journée aurait était de tel manière ? Le feu... Le
    sang... L'affolement générale... Le chaos... Peu importe ce qui c'était
    passait... Peu importe la raison.... Peu importe le responsable... Un
    seul objectif : Survivre. C'est presque le sourire au lèvres qu'Oni
    revêtu son petit équipement... Avis à la guérilla Urbaine, même les
    morts devront s'en faire dorénavant.

----------------------------------------------------------------------------------------
Vous.


    Age :

    17 ans bientot.

    Par quel moyen êtes-vous arriver jusqu'ici ?

    Top site.

    Votre avis sur le forum ?

    Bonne impression pour le moment, laissez moi tâter :p

    Autres détails :

    Changez votre code secret, j'me suis etouffé en mangeant des cereales quand j'l'ai vu.

    Code :
    Une tache de thé l'a effacé. (validé par la Poupée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker

avatar

Messages : 690
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: ..:: Onimasarû Riuzoji ::.. Le gout du sang...   Mer 10 Nov - 20:27

Votre fiche me convient, voici vote cadeau de bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Erudit

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: ..:: Onimasarû Riuzoji ::.. Le gout du sang...   Mer 10 Nov - 20:27

Le membre 'Le Joker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Adultes non Etudiant' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ..:: Onimasarû Riuzoji ::.. Le gout du sang...   

Revenir en haut Aller en bas
 
..:: Onimasarû Riuzoji ::.. Le gout du sang...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [-18] Dans le sang d’un pacte
» BAD BOY ► Le vin rouge a un gout de sang aujourd'hui
» Asmahane, le miel à un gout de sang...
» Don de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highschool of the Dead Rpg :: La Rédemption. :: Dossiers d'Etat. :: Survivants Sains-
Sauter vers: